Qui n’a pas rêvé un jour d’être un super héros ?

de

d’avoir des super-pouvoirs, ne serait-ce que pour éviter les embouteillages en les survolant tel Superman ou être capable de se rendre dans un endroit à la vitesse de la pensée, de défendre la veuve et l’orphelin, de rendre le monde meilleur… ? Et je ne parle pas de la mère de famille qui trouverait bien utile de pouvoir ranger la chambre des enfants en chantant « Supercalifragilisticexpialidocious ». Vous avez réussi à le lire du premier coup ? Vous êtes sûrement un descendant de Mary Poppins !

Sans super-pouvoirs, que pouvons nous faire, nous, humains ? Mettre un costume et devenir pompier ou policier ? Faire des études et devenir médecin (ou psychologue 😉 ? trouver la Voie et devenir Mère Thérésa ? Créer une association qui aidera son prochain ? Aider une vieille dame à traverser la rue ? Sauver un animal en détresse ? Chacun peut, à sa manière, agir comme un héro (du quotidien) et ce, quelle que soit la mesure de l’acte salvateur.

Pourtant, certains transcendent le fantasme en allant encore plus loin. Même si l’habit ne fait pas le moine, rien ne vaut une cape, un beau collant moulant (attributs originels des hommes forts de cirque comme celui de Barnum & Bailey, avant d’être repris dans les comics books) et surtout un masque pour entrer dans la peau du personnage et devenir enfin, Super-Héros. Fans de vengeurs masqués et autres, ils sont quelques dizaines, en France à se déguiser pour aider les malades ou les SDF. C’est le pouvoir qu’ils se sont donné : venir en aide. Ce sont des « Real Life Super Heroes »1 (RLSH) qui luttent contre une société à deux vitesses. Ils ne font pas ça « pour se faire connaître et montrent qu’on peut aider de manière totalement anonyme et donc désintéressée » (dixit Avalon, l’un deux).

Mais pourquoi, au-delà du fanatisme Super Héros et du plaisir à se déguiser choisissent-ils de rester masqué ?

Est-ce pour se représenter leur corps différemment  ? «Les super-héros musclés changent l’image que les hommes se font de leur propre corps», selon des travaux menés à l’université de Buffalo et décrits dans le Journal of Experimental Social Psychology. Que ce changement de perception se fasse de façon positive ou non dépend largement de la connexion psychologique que le fan entretient avec le personnage fictif.

Est-ce parce que le port d’un masque media permet d’oser être plus fort et plus sûr de soi qu’on ne se l’autoriserait ou qu’on ne l’autoriserait socialement ; comme dans le film « The Mask » où Stanley Ipkiss, employé de banque fan des cartoons de Tex Avery qui n’a pas confiance en lui, découvre les masque de Loki et devient ainsi The Mask, un bandit masqué au pouvoirs incroyables qui représente la part désinhibée de Stanley.

Est-ce pour se libérer d’une part de jugement dans le regard de l’autre ? Agir masqué, c’est pouvoir être en toute liberté comme lors de ces bals à Venise ou ailleurs ?

Justicier masqué pour ne pas se justifier (même si certaines fois, face à la police, alors que le port d’un masque n’est pas répréhensible en soit, les RLSH doivent s’expliquer. La police n’aimant pas bien qu’on empiète sur ses plates bandes). Le fait d’appartenir à la « grande » famille des RLSH peut leur offrir la couverture idéale qui leur permet d’aider sans plus avoir à se justifier, ne serait-ce qu’auprès de la « bonne âme » toujours prête à critiquer. Une fois, leur mission du jour accomplie, ils tomberont le masque pour reprendre leur autre vie.

…Ou comme Batman, devenir un justicier peut avoir pour fonction de réparer les défaillances dont on a été, ou le sujet ou le témoin. Et ce monde ne manque pas de causes auxquelles on pourrait adhérer. Ces RLSH choisissent, tel un engagement de Super Citoyen, de tendre une bouteille d’eau ou un sandwich à un SDF alors que d’autres, regroupés en association, vont visiter des enfants malades àl’hôpital.

Est ce, comme le dit Bruce Wayne dans Batman Begins, parce qu’en tant que symbole,  « il devient incorruptible, éternel » (alors « qu’un simple homme, on peut l’ignorer ou le détruire » ?

Ou bien parce que se rattacher à une cause vaut mieux pour certains que de se sentir perdu dans ce monde de « fous » et sans repères (manque ou perte de conjoint, travail, projets…). Quitte à choisir un idéal, celui de « conformité sociale » pouvant apparaître peu attirant, la Cause apparaît alors comme un nouveau sens donné à leur vie. Comme le dit l’un deux : «  je préfère mourir en ayant fait de mon mieux et m’être battu, que mourir sans rien avoir accompli » et un autre « Je souhaite que beaucoup de gens s’y collent aussi, qu’on puisse tous servir la cause ; notre monde devient fou et indifférent » (Citizen, RLSH).

L’altruisme adopte de multiples visages, la subjectivité différentes formes..

Et si la phrase de l’Oncle Ben (de Peter Parker, alias Spiderman) « De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités » peut résonner à nos oreilles, on peut se demander en voyant agir ces RLSH, si, à notre petite échelle, chacun ne pourrait pas revoir sa part de responsabilité et oeuvrer à l’amélioration de ce qui pourrait être un….Super Monde…

Et pour ceux que cela tenterait et si vous ne savez pas quel héros se cache en vous : pas de problème : psychologie.com propose le test : Quel héros se cache en vous (réponse en 17 questions).

Et si vous n’êtes pas au fait des « 8 principes héroïques » et des différentes techniques pour devenir un bon RLSH, un site,  « riche en ressource pour toute personne désireuse de devenir un RLSH, de se former en self-defense ou bien encore en secourisme », existe :

http://ecolerlsh.overblog.com/

aubergine

1Pour trouver l’origine de ce mouvement international, il faut remonter en 1985 au Mexique, pays alors ravagé par un énorme tremblement de terre. Un homme masqué au costume rouge et or décide de venir en aide aux victimes. Il se fait appelé : Super Barrio. Son action va être relayée par les médias et susciter des vocations.

Illustration de Superman de Benoit Lapray.

Publicités

Une réflexion sur “Super-héros, du fantasme à la réalité.

  1. Mais déjà pourquoi le super héro lui-même se cache-t-il derrière un masque?
    Sans doute par peur d’être reconnu. Pour deux raisons: il est très fortuné et sa position sociale lui permet d’obtenir des informations sur le crime (Zoro, Batman)
    Ou bien il ne veut pas associer son super-pouvoir à son nom. Donc il se scinde en deux. La aussi il y a deux raisons possibles à ce choix.
    La première c’est par ce qu’il doit se fondre dans la masse et être un terrien lambda et donc il ne doit pas montrer ses pouvoirs (Superman).
    La seconde est plus trouble. Peur d’une possible popularité envahissante? La volonté de retrouver une vie paisible après le combat? Faire le bien mais aussi pouvoir prendre des vacances..?
    Un peu comme les gens qui gagnent au loto et qui n’en parlent pas et conservent leur quotidien.. « ok j’ai été mordu par une araignée, je suis devenu hyper costaud mais bon… j’aime bien garder mes habitudes aussi! ».
    Non la raison à tout ça serait plus de ne rien dire pour garder sa vie sociale à cause des possibles jalousies ou d’un possible dégoût de sa différence.
    Le super héro a peur du rejet si jamais ses amis viennent à savoir ce qu’il est devenu. (Une pensée pour un des 4 fantastiques, sa fiancée le quitte à cause de son apparence).
    Est-ce qu’on peut faire un parallèle avec cette communauté de RLSH?
    Ils n’assumeraient pas forcément leur altruisme par peur d’être mis à l’écart? Si on fait le bien à visage découvert, forcément on se la joue.. on étale notre valeur, on expose une capacité supérieure aux autres.
    A un tel degré ça ne doit pas être supportable. Il vaut mieux rester anonyme et continuer de faire croire aux autres qu’on est comme eux… tout baigne!

    Mais il y a tout de même Iron Man, Captain America et autres avengers qui ont osé faire leur Coming Out superheroique…. Un jour il sera donc possible pour les RLSH de porter le collant sans le masque.. et à tous d’être librement des Gentils!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s